Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2017

TV-DINNER

- Peux-tu me dire, toi, Chose, qu'est-ce qu'une journaliste soi-disant pas trop conne comme Michael Jean va faire dans une émission de cuisine comme celle à Ritardo ?

- Michael Jean, tu veux dire la Noire, je veux dire la Haïtienne ?

- C'est ça, en plus elle le dit elle-même à l'autre tata, elle fait même pas la cuisine.

- C'est fort.

- C'est fort, mets-en, « oh que ça sent bon », « oh que j'aime ça, moi, manger telle affaire », « oh qu'est-ce que je fais là à faire la débile mentale avec l'autre tata ? ».

- Tu veux dire celle qui faisait le « Télé-Journal » à un moment donné à Radio-Canada ?

- Il y a pas grand-chose qu'elle a pas fait, cette fille-là, elle est partout.

- En tout cas, elle fait pas la cuisine, ça, au moins, on le sait, maintenant.

- Exact.

- L'autre l'a invitée juste parce que le monde la connaissent, ils l'ont déjà vue ailleurs à la TV.

- Mais elle servait à rien et ça lui servait à rien à elle non plus parce qu'elle l'a dit, elle fait même pas la cuisine, mais l'émission c'est une émission que tu fais de la CUISINE.

- Effectivement, c'est un peu compliqué comme affaire, finalement.

- Si le tata, là, Micardo invitait n'importe qui, mettons toi, par exemple, ça veut dire quoi, ça veut dire que personne l'écouterait son hostie d'émission de cuisine à la marde ?

- Pas forcément, une vedette ça rajoute toujours un peu de piquant, c'est du show-biz comme, c'est ce que je me dis, moi.

- Est-ce qu'il neige encore, là ?

- On dirait bien.

- J'ai pas hâte de voir la facture.

- Tu veux dire l'émission « La facture » ?

- Non, je veux dire la facture du chauffage, j'en peux plus, moi, ça fait trois mois qu'il fait moins 1000, au moins, jour après jour, je dors tout habillé depuis des semaines, ma bière gèle quand je la mets entre les deux portes.

- Peut-être que Michael Jean est allée à l'émission de Mardokid se faire un petit peu de cash facile, qu'elle soit capable de payer son Hydro.

- Quand je les entends, moi, ce monde-là qui font semblant de sympathiser avec le pauvre monde parce qu'il fait moins 1000, ils sont pleins comme des tabarnaks, ce monde-là, tu viendras pas me dire que Simon Durivage il a pas un garage CHAUFFÉ, toi, ce gars-là.

- C'est vrai qu'il doit être assez plein Simon Durivage, « Saumon Durivage », depuis le temps qu'il est là, il a tout fait, lui, ce gars-là, il a même travaillé dans tous les postes à la TV.

- À part ça, le cuisinier, là, Mardoku, c'est pas un Italien, d'après ce que je comprends, moi, ce gars-là, c'est quoi le trip d'avoir un nom italien si tu es même pas Italien ?

- Écoute, il y a même du monde qui s'appellent « Gino » et qui sont pas Italiens.

- C'est quoi le trip, d'après toi ?

- C'est un trip de parents, ils aimaient Gino Vannelli, mettons, et ils ont appelé leur gars comme ça parce qu'ils écoutaient du Gino Vannelli la fois qu'ils ont baisé, je sais pas, moi.

- C'est un peu comme si tu t'appelais Fidel Poitras, mettons.

- Oui, ou Mamboula Brouillette.

- Ou Dan Bigras.

- J'ai déjà entendu le nom d'une fille qui s'appelait, je te le jure, « Édith Ouellette ».

- Un nom assez chiant.

- Assez chiant merci, oui.

- Ça se peut-tu.

- En tout cas, j'ai pas hâte de voir la facture, moi, ça va être la beurrée, Chose.

- La beurrée de marde.

- La beurrée de marde, mets-en.

- Mais pas pour eux autres.

Jeudi 15 janvier 2004

Écrire un commentaire