Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2017

LBV

- J'allais dire : Victor-Lévy Beaulieu.

- Qui ?

- Victor-Lévy Beaulieu.

- Ah, lui ? What's with the hat, man ?

- Je sais pas, ça doit être un gars de la campagne ou je sais pas quoi.

- Quelle campagne, la campagne française ?

- Je sais pas, moi aussi ça me dépasse, moi, ces affaires-là.

- What's with the beard, man ?

- J'allais le dire : la barbe, c'est quoi l'idée ?

- Tout le monde a une barbe à la campagne.

- Ça fait Québécois, c'est ça ?

- C'est sûr que c'est ça, la barbe c'est une invention québécoise, voyons, tout le monde sait ça, ou en tout cas ils devraient l'apprendre.

- Il y a les bretelles aussi.

- Oui, la bédaine aussi, la pipe...

- On parle toujours de Victor-Lévy Beaulieu ?

- Écoute, en plus il zozote, je pense, ou il zézaye, je sais pas comment on dit ça au juste.

- Victor-Lévy Beaulieu ?

- De qui tu penses que je parle, de Michel Tremblay, peut-être ?

- Victor-Lévy Beaulieu, il a pas fait de la radio, lui, ce gars-là ?

- Non, non, il a fait de la télévision.

- Remarque, quand tu zozotes, faire de la radio... Tu as pas grand-chose pour te rattraper... À la télévision, le monde peuvent au moins te voir...

- Non, non, c'est pas ça, il passe pas À la télévision lui-même, il écrit À la télévision.

- Il lui écrit des lettres, tu veux dire ?

- Non, non, non, il écrit pour la télévision, c'est ça, le mot que je cherchais c'est « pour », « pour » la télévision.

- Je le sais, je te niaise.

- Il me semblait aussi.

- Oui, mais quand même, moi je dis que c'est bien beau d'écrire, mais à ce point-là...

- Yeah, what's with the fucking productivity, man ? ! WHAT'S WRONG WITH THE FUCKING GUY, MAN ? !

- Il vient d'un milieu où il fallait, je sais pas, moi... survivre...

- WHAT'S WITH THE FUCKING SURVIVAL THING, MAN ? ?

- Oui, mais à la campagne il faut que tu survives, c'est important de survivre, à la campagne.

- Je le sais, je te niaise !

- Il me semblait aussi...

- Non mais, franchement, Victor-Lévy Beaulieu, la première affaire c'est que son nom tient vraiment pas debout, tu me feras jamais accroire que ça existe, toi, quelque chose comme « Victor-Lévy Beaulieu ».

- Non, justement, ça existe pas, on appelle ça un pseudonyme, un « soi-disant nom », autrement dit.

- Ah, OK.

- Tous les artistes ont des faux noms d'artiste, ça leur z'aide à être des artistes.

- Pourquoi pas Victor-Lévy DE Beaulieu, un coup parti ? POUR QUI IL SE PREND, CE TABARNAK-LÀ ? What's with the GUY, man ?

- Écoute, c'est quoi ton problème, tabarnak ?

- Je te demande pardon ?

- J'ai dit : c'est quoi ton problème, toi, tabarnak ?

- Mon QUOI ? ? ?

- Je te sens un peu tendu par moment.

- Non, non, ça va, je te niaise.

- Il me semble, oui...

- Sérieusement, on peut pas rire de Victor-Lévy Beaulieu tellement longtemps, ce gars-là a aucun humour, et ça, c'est EXTRÊMEMENT rare, AUCUN HUMOUR, même que c'est incompréhensible, à la limite, mettons.

- En fait, c'est pas humain, tu veux dire.

- Il est même pas capable d'écrire de la poésie non plus, ça fait que imagine...

Dimanche 28 décembre 2003

 

Écrire un commentaire