Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2017

LA PUB C'EST DE LA MERDE

Les Japonais, c'est du monde assez anguleux, je trouve, leur langue, surtout, elle manque de liant, il y a presque pas de consonnes dans leur affaire. C'est bizarrement fabriqué, tu peux avoir une phrase complète avec rien que des voyelles dedans, forcément ça sonne un peu drôle. À moins que tu sois Japonais, j'imagine.

L'allemand, par contre, j'aime ça, une langue il faut que ça sonne, et l'allemand ça sonne pas rien qu'à peu près, c'est sérieux comme langue, l'allemand, on peut pas dire le contraire.

Ils nous ont tellement fait chier avec la civilisation gréco-romaine que même Juliette Gréco a fini par en avoir plein son cul, par contre personne nous a jamais parlé des Germains qui ont fait l'Allemagne et la Scandinavie et qui sont allés en Amérique avant tous les autres Gréco-Romains et qui ont pas été pour rien non plus dans l'effondrement de l'Empire romain et donc dans le début du Moyen Âge en Europe. C'est le secret le mieux gardé de l'histoire, les Germains, leur mythologie, leur culture, leur civilisation. Ils étaient pas assez fifs, peut-être...

Un beau jour, l'Adolf arrive au pouvoir, dix ans plus tard l'Europe est nazifiée de la Norvège jusqu'à la Cropole, la pauvre France réduite, elle, à une sorte de bistrot plein de blablateux ahuris. Si les États-Unis étaient pas venus s'en mêler, merci à nos bons amis les anguleux Japonais, l'Europe aurait l'air de quoi, aujourd'hui ?

Goebbels, le ministre de la propagande, il avait un doctorat en philosophie, ce gars-là, c'était un écrivain aussi, pas terrible mais il avait vraiment le « profil », il fonctionnait vraiment comme un écrivain. Adolf l'aimait bien, c'est lui qui a inventé les campagnes électorales en avion, du jamais vu à l'époque, même en Amérique. Il a jamais eu aucune influence sur aucune politique du « Reich », mais sans ses campagnes de mise en marché les disques à l'Adolf se seraient pas mal moins bien vendus, mettons.

Il était marié et pourtant il aimait fourrer des femmes, Goebbels, il courait après les actrices, ces éternelles salopes, la cinéaste Leni Riefenstahl faisait partie de son « entourage », elle aussi. C'est elle qui a tourné les fameux congrès de Nuremberg, des espèces de chefs-d'œuvre dans leur genre, tout le monde sait ça.

C'est quoi, Leni Riefenstahl ? C'est l'essence de la pub. Des dizaines d'années plus tard, elle s'est défendue comme elle a pu, « non non, j'étais pas nazie, voyons donc, je voulais juste faire des belles images ! ». Mets-en que tu en as fait des belles images, mon hostie de putain !

Quand j'entends parler des festivals de pub, ça me fait vomir, il y a même des émissions à la télévision qui voudraient nous faire avaler que la publicité c'est une forme d'art. Leni Riefenstahl elle dit quoi, elle ? Exactement la même chose. « Moi je suis une artiste, c'est pas le contenu qui compte, c'est la forme, viens pas me faire chier avec tes câlisses de niaiseries, Chose ! »

Les mangeux de marde de la pub, ça boit du vin, ça s'achète des livres et des disques de jazz, ça consomme de la kulture et c'est « branché » et ça se dit des artistes parce que ça fait des belles images pour les bandits aux mains pleines qui règnent sur le monde ? Le gag !

Tu demandes pas ce qu'il pense au tueur à gages venu te flinguer, il est pas payé pour penser, il est payé pour te flinguer. Dans la pub comme dans la propagande, un vendu c'est un vendu, et un vendu ça pense pas non plus, c'est pas sa job, sa job c'est d'être un chien au service du maître qui le nourrit. La merde à MacDonald, c'est bon pour le pauvre monde et surtout pour les enfants, l'Adolf lui aussi il aimait bien se faire photographier avec des belles petites filles qui lui donnaient des bouquets pendant que la gang à Goebbels le photographiait et le filmait, c'est quoi la différence, tu penses ?

Allez, mondialisez-moi ça, Mme Riefenstahl.

Vendredi 12 décembre 2003

 

Les commentaires sont fermés.