Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2017

BAZZOLAND

Qui écoute Marie-France Bazzo, et pourquoi ? C'est cinq jours par semaine, son affaire, matin après matin, ça dure des heures ! Et qu'est-ce que tu penses qu'elle fait l'après-midi ? Elle prépare l'émission du lendemain matin, quoi d'autre ! Et quand elle est pas à la radio en train de faire ses « dix mille entrevues », elle va faire du pâté chinois à la télévision ! Ou bien elle donne son indispensable avis sur la guerre dans le monde ou bien les derniers jouets « tendance » pour les petits enfants en bas âge ! Ça arrête jamais, ça fait des années que ça dure, toute sa vie, quasiment, et elle doit bien avoir au moins soixante ans, aujourd'hui, cette fille-là !

- Qui on pourrait bien inviter demain matin ?

- Invite Bob Walsh, il sort un disque de Noël !

- Ou Paul Piché !

- Oui, on lui demandera si il se sent privilégié de vivre à la même époque que Gilles Vigneault !

- Tant qu'à y être, on fait une « table ronde », on invite Gilles Vigneault en personne et on lui demande si il se sent privilégié de vivre à la même époque que lui-même !

Mais QUI écoute ça, et POURQUOI ? Le matin à neuf heures ! Au réveil ! Au lever ! Jour après jour ! Ça travaille pas, ce monde-là ? C'est des chômeurs ? Des B.S. ? Des vedettes sur la brosse et sur la coke qui sont pas encore couchées ? Des « recherchistes » pour d'autres émissions à Télé-Québec qui se cherchent des idées d'invités dans le vent ?

- On pourrait faire quelque chose sur l'invention du TV-Dinner !

- Ah, ça c'est vraiment une idée géniale, ça !

- On invite le ministre des Affaires indiennes ou l'ambassadeur de la Sibérie au Canada ou celle qui fait la météo à TVA et on leur demande si ils en ont déjà mangé !

- Ou bien Paul Piché et on lui demande si il se sent privilégié de vivre à la même époque que le TV-Dinner !

- Ou bien Gilles Vigneault si il en apporte quand il part en chaloupe ou si il le garde au chaud dans sa casquette de vieux loup des mers !

Tu peux pas être une secrétaire-réceptionniste sérieuse et travailler en écoutant ça ! Tu peux pas être un camionneur et écouter ça en conduisant ton mastodonte et trouver ça passionnant de savoir ce que Louise Forestier pense des odeurs, à moins d'être un camionneur complètement fif ! Tu peux pas écouter ça dans les ascenseurs ni dans le métro ni si tu travailles dans une boutique de vêtements hyper branchée à l'os ! Tu peux pas être un illettré en train de goudronner un toit à mille degrés Celsius en plein soleil au mois de juillet et écouter ça en même temps et trouver ça exquis et prendre ton pied absolument ! Tu peux pas être un architecte qui calcule au millimètre la taille d'une dalle de béton géante pour la Grande Bibliothèque ou une biologiste qui étudie les propriétés de la pelure de patate pour le traitement du sida et écouter ça pendant des heures et t'intéresser réellement et y revenir matin après matin, semaine après semaine ! Tu peux pas être un voleur de banque qui prépare un coup d'enfer ou un dealer de crack qui compte son cash ou un professeur de cégep qui donne son cours ou un expert en dératisation dans un égout pas éclairé ou une « éducatrice » avec quatre-vingts enfants de trois ans qui hurlent à mort dans une garderie en feu ou une vieille de cent huit ans qui se tape un coma hypoglycémique dans une ambulance pendant que les « techniciens » d'Urgence Santé font du piquetage pour leur fonds de pension ou qu'ils sont en train de saccager on sait pas quoi pour on sait pas quoi !

Qui écoute ça, Marie-France Bazzo, qui est-ce que ça intéresse, à part Marie-France Bazzo et ses dix mille invités par semaine et ceux qui voudraient se faire inviter eux autres aussi ?

Mercredi 17 décembre 2003

 

Écrire un commentaire