Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2017

L'ALCOOL GUÉRIT TOUS LES MAUX

C'est la tragédie, les « régions » se vident, c'est partout pareil. En Abitibi, tout le monde aimerait vivre à Montréal, au Mexique tout le monde aimerait vivre à Mexico, à Mexico tout le monde aimerait vivre aux États-Unis, aux États-Unis tout le monde aimerait vivre à New York ou en Californie, etc.

Rien à foutre. Sauf si ça devient comme un peu débile mental sur les bords, mettons.

Exemple : j'apprends tout étonné aux dernières nouvelles, à la télévision, que la Saskatchewan commence à s'énerver fortement, les rats abandonnent le navire, les jeunes, surtout, ça s'enfuit à pleins troupeaux, ils aiment mieux aller se faire voir ailleurs, on dirait bien.

Mais c'est des vrais « boat people », ces pauvres Saskatchewanais-là, ou Saskatchewanois-là !

Difficile de les comprendre, mais bref...

L'important, dans la vie, ce qu'il faut JAMAIS oublier, c'est qu'il y a TOUJOURS moyen de trouver une solution à un problème, N'IMPORTE QUEL problème, il suffit d'être assez INTELLIGENT pour la trouver. Le gouvernement de la Saskatchewan s'est attelé, lui, pas de niaisage, les grosses têtes des hommes politiques se sont un peu forcées, pour une fois, et tout à coup : bing, la lumière a jailli !

- Pour garder nos jeunes chez nous, se sont dit ces redoutables penseurs, ces athlètes du neurone, ces Einstein triomphants, on pourrait peut-être diminuer de dix-neuf à dix-huit ans l'âge légal pour boire de l'alcool !

Authentique !

Hélas, la chose est pas encore faite, pour l'instant ces prodigieux titans de l'esprit, ces visionnaires aveuglants, ces phares de l'humanité sont seulement à l'étape d'y RÉFLÉCHIR ! Et tant qu'à RÉFLÉCHIR SÉRIEUSEMENT, aussi bien y aller à fond la caisse, n'est-ce pas !

Ah, c'est totalement et intégralement génial, il y a pas d'autre mot.

- Qu'est-ce qu'ils veulent, les jeunes ? À quoi est-ce qu'ils s'intéressent, au fond, dans la vie ? Quel impossible rêve caressent-ils ? Qu'est-ce que les autres provinces canadiennes et le Vaste Monde peuvent leur offrir qu'ils trouvent pas dans nos vertes prairies et nos arpents verts ?

Mais de la bière, saint-sacrament !

Mais le droit de s'éclater le cerveau comme des malades dans n'importe quel débit de boisson de la province full légal, mon man !

Quand ça fait dix-huit ans que ton but dans la vie c'est de te soûler la gueule assez pour jamais te souvenir de ton nom et pour oublier jusqu'à la fin de tes jours que tu existes en Saskatchewan, tu en peux plus, attendre encore une autre année ça devient impossible, c'est inhumain, ou bien tu t'exiles « right away » à Toronto ou n'importe où ailleurs sur la Planète, ou bien tu meurs, des solutions il y en a pas d'autres !

Moi, je dis : l'âge légal pour boire, mettez-le donc à douze ans, gang de surdoués, comme ça TOUS les jeunes de TOUTES les autres provinces canadiennes vont vouloir se garrocher en Saskatchewan du jour au lendemain, c'est pas tellement compliqué, ça, non ?

Un coup parti, rendez donc la marie-jeanne légale à partir du même âge, comme ça personne voudra plus jamais vivre ailleurs au Canada ni même partout ailleurs dans le monde !

Mais j'y pense, c'est pas dans les Prairies qu'il y a des agriculteurs qui sont contre l'heure d'été, c'est pas là-bas qu'ils disent que si les heures d'ensoleillement allongent trop, les terres vont finir par brûler ?

Oui, c'est en Alberta, je pense.

C'est pas en Saskatchewan !

En Saskatchewan, le monde sont pas mal plus intelligents que ça, jamais tu les verrais t'arriver avec des niaiseries aussi monumentales que celle-là !

Dimanche 21 décembre 2003

 

Écrire un commentaire